Les sites du réseau Culturespaces
Musées et centres d’art
Monuments historiques
CENTRES D’ART NUMÉRIQUES
Aix-en-Provence
EXPOSITION
Joaquín Sorolla, lumières espagnoles
Du 30 avril au 11 octobre 2020

En 2020, l’Hôtel de Caumont-Centre d’art mettra à l’honneur Joaquín Sorolla (1863-1923), l’un des plus grands noms de la peinture espagnole du XXe siècle. On lui doit une des représentations les plus marquantes et éclatantes d’une Espagne lumineuse et méditerranéenne, optimiste et moderne.

Les expositions internationales consacrées à Sorolla, réalisées ces dix dernières années, ont déjà souligné le rayonnement international du peintre, son succès dans les grands concours artistiques européens, tels que le Salon de Paris ou les expositions de la Sécession à Munich, Vienne et Berlin, tout comme l’importance de ses expositions individuelles dans de grandes villes européennes et nord-américaines. Ses affinités avec les maîtres européens et américains de sa génération, tels que Sargent, Zorn, Degas ou Monet, le placent parmi les artistes les plus importants et influents de son temps.

Fondée sur le naturalisme, sous l’influence de Bastien-Page, sa peinture est très marquée par la constante référence à Velázquez, que Sorolla considère comme son grand maître. Cet apprentissage est enrichi par un coup de pinceau libre et lumineux, proche de l’impressionnisme, et par une interprétation de la lumière et de la couleur incroyablement vitaliste et novatrice. Ses compositions magistrales, informées par les nouvelles possibilités de cadrage de la photographie, ainsi que par l’influence de l’estampe japonaise, nous captivent par leur spontanéité, leur immédiateté et leur modernité.

L’exposition de l'Hôtel de Caumont s’appuie sur plusieurs recherches afin d’aborder la manière dont Sorolla a construit son oeuvre, s’attachant à trois questions fondamentales : le processus créatif de l’artiste, les sources des principaux sujets de son oeuvre et l’évolution de ces sujets au sein de sa production.

Aux côtés d’oeuvres ambitieuses de grand formats, sont exposés de petits dessins et esquisses à l’huile, qui éclairent d'une lumière nouvelle sa conception de l'art, dont le trait principal est la luminosité et la spontanéité. Essentielles dans son processus de travail, ces esquisses de petits formats lui permettent de cerner les sujets qu’il explore, de tester des compositions ou des combinaisons de couleurs.

L'exposition est aussi l'occasion de faire connaître, à travers l’abondante correspondance de l’artiste et quelques photographies de lui-même et de son entourage, le caractère infatigable, quasi obsessionnel de son travail, et permet d’analyser la manière dont Sorolla a élaboré son style le plus personnel.

Commissariat

María López Fernández, docteure en histoire de l’art, spécialiste de la peinture des XIXe et XXe siècles, a assuré le commissariat de plusieurs expositions sur Sorolla telles que Sorolla. Jardins de lumière (Ferrare, Grenade, Madrid, 2012-2013) ; Sorolla à Paris (Munich, Giverny, Madrid 2016-2017) ; Sorolla. Un jardin à peindre (Séville, Valence, Madrid 2017-2018) et À la chasse aux impressions. Sorolla en petit format (Madrid, 2019). Elle a aussi rédigé des articles scientifiques pour les catalogues de ces expositions ainsi que pour les ouvrages Clotilde de Sorolla (Madrid 2012) et Sorolla et les Etats-Unis (Dallas, San Diego, Madrid 2013-2014).