The Culturespaces sites
Musées et centres d’art
Monuments historiques
CENTRES D’ART NUMÉRIQUES

Caumont Art Centre

Aix-en-Provence
EXPOSITION
Chagall du noir à la couleur
Du 1er novembre 2018 au 24 mars 2019

Découvrez une facette inédite de l’artiste Marc Chagall, célébré maître de la couleur par les artistes et les critiques de son temps. Marc Chagall se révèle, dans cette d’exposition consacrée à ses dernières années, par son exploration artistique du noir et blanc vers une nouvelle maîtrise magistrale de couleurs particulièrement lumineuses, intenses et profondes.

Un traitement étonnant de la couleur

Réunissant près de 200 oeuvres, l’exposition met en lumière le renouvellement artistique de Chagall et les différentes étapes de création de sa peinture à partir de l’année 1948. Les oeuvres exposées soulignent l’utilisation remarquable de la couleur par l’artiste et de son recours au noir et blanc ainsi que la profonde intensité qui émane de ce choix artistique.

Retour sur les dernières années de Chagall

Le début de cette période coïncide avec le retour du peintre en France de l’exil américain en 1948 tant souhaité et espéré. Après avoir retrouvé une certaine sérénité, Marc Chagall insuffle à son vaste dessein plastique le fruit récolté des commandes réalisées pour la scène au Mexique et à New York pendant la guerre. Toujours à l’écoute de son temps et désireux de vouloir surprendre les attentes du public européen, cette nouvelle étape artistique se nourrit d’un cheminement tout à fait audacieux. Car l’interrogation de la couleur par l’exploration du noir et blanc semble se trouver à l’encontre de l’image que le coloriste a laissé pendant quelques décennies.

Le dialogue entre le noir et blanc et la couleur a déjà été tissé précédemment par l’artiste, dès les années 1920, lorsqu’il découvre toutes les techniques de la gravure. À l’encontre de l’expérience traversée dans les dernières années de sa vie, mises en exergue dans l’exposition, ces dialogues précédents soulignaient la nécessité de l’exploration de la couleur pour appréhender les profondeurs des noirs.

Une palette de techniques et de nuances

L’exposition analysera tous les thèmes familiers de l’univers pictural de Chagall mais proposera un éclairage particulier qui permettra au visiteur de conjuguer le vocabulaire pictural et la découverte du cheminement de la couleur afin de garantir une nouvelle lecture de l’oeuvre de Chagall.

Dans une vaste sélection d’oeuvres réalisées dans diverses techniques artistiques que l’artiste expérimente avec curiosité et ferveur, découvrez pour la première fois, les moyens artistiques investis avec grande liberté à travers lesquelles la vision de l’univers du peintre, dessinateur, sculpteur, céramiste et graveur s’étoffe, se construit et se déploie vers une palette enrichie de couleurs.

Visuel du bandeau : Marc Chagall, Le cirque, 1961, gouache et pastel sur papier, 57,5 x 51 cm, Pola Museum of Art, Hakone © ADAGP, Paris, 2018

Share

L’équipe du projet artistique

Commissariat

Ambre Gauthier est née en 1986. Docteure en Histoire de l’art, elle est chargée de recherches au Comité Marc Chagall à Paris depuis 2011, participant à l’élaboration du catalogue raisonné et à la valorisation des archives de l’artiste. En 2015, après avoir collaboré à plusieurs projets d’expositions, elle se voit confier le commissariat de l’exposition Marc Chagall, Le Triomphe de la musique à la Cité de la musique/Philharmonie de Paris, ainsi que la direction éditoriale du catalogue aux éditions Gallimard. La même année, elle écrit l’ouvrage monographique Marc Chagall et la musique dans la collection Découvertes Gallimard. En 2016 et 2017, elle est commissaire des expositions Chagall et la musique au musée des Beaux-Arts de Montréal et au Los Angeles County Museum. En 2018, elle est commissaire des expositions Marc Chagall et la troisième dimension à la Tokyo Station Gallery au Japon et Marc Chagall, Couleur et Lumière dans le Sud de la France au musée d’art moderne de Macao en Chine

Programmation

Pour monter cette exposition, Agnès Wolff, responsable de la production culturelle, Cecilia Braschi, responsable des expositions pour l’Hôtel de Caumont - Centre d’art et Livia Leres, iconographe au sein de Culturespaces.

Scénographie

Éric Morin est architecte-scénographe. Il est diplômé de l’école des Beaux-Arts de Nantes. Son activité de plasticien et d’architecte l’a spécialisé dans le domaine de la muséographie et de la scénographie d’équipements culturels depuis environ 20 ans. À travers chaque projet, il propose une articulation entre les contenus muséographiques et les caractéristiques architecturales des espaces. Il a abordé différents domaines dans la réalisation de ses projets : patrimoine architectural, sujets d’histoire et de société, art ancien, art moderne et contemporain.

Share
LECTURE SPECTACLE
Sur les traces de Nicolas de Staël Lecture d’une correspondance
Samedi 28 juillet et vendredi 14 septembre

Une femme - Vanina Delannoy - lit un choix de lettres qu’un homme - Nicolas de Staël - a eu besoin d’écrire tout au long de sa vie courte, fulgurante. Il ne s’agit donc surtout pas d’incarner Nicolas de Staël, mais bien d’être une passeuse, une voix, dans le partage d’une découverte intime.

Cette lecture est imaginée pour être donnée dans des lieux dédiés à la peinture : musée, galerie, fondation, centre d’art, lors de vernissages, chez un particulier... ou encore dans les lieux où Nicolas de Staël a habité, est passé, qu’il a aimés, où il a laissé une trace...

Entrez dans la lecture comme dans une exposition, où la biographie du peintre rappelle sa vie d’avant les lettres : ses racines, ses origines et son enfance à Bruxelles.

Des sons - entre musique de répertoire et création sonore - accompagneront la lecture de ses lettres, comme une présence invisible et discrète...

Informations pratiques
Samedi 28 juillet à 18h45 
Vendredi 14 septembre à 19h

Tarif unique : 12 €

Share
Share
Visites commentées "Nicolas de Staël en Provence"
Du 27 avril au 23 septembre

Des visites commentées de l’exposition "Nicolas de Staël en Provence" sont proposées tous les jours à 17h.

L’exposition présente pour la première fois au public le développement de l’œuvre de Nicolas de Staël lors de son séjour en Provence de juillet 1953 à juin 1954. Nos médiatrices culturelles expliqueront cette période qui marque un tournant essentiel dans sa vie. Travaillant dans ses ateliers de Lagnes, puis de Ménerbes, l’artiste y puise son génie dans un contexte émotionnel troublé par une relation amoureuse périlleuse. La découverte de la lumière du midi, la conscience de son environnement proche et l’expérience intense de la solitude sont autant d’expériences qui nourrissent son imaginaire et le rythme fébrile de sa production artistique. L’exposition « Nicolas de Staël en Provence » rend compte des plus hautes envolées picturales du peintre, insufflées par ses doutes les plus profonds, par une joie débordante et par une immense fragilité qui se meut en puissance créatrice Herculéenne.

Informations pratiques

Tous les jours à 17h du 27 avril au 23 septembre
Durée : entre 1h et 1h15
Tarifs : plein tarif 20 € / tarif réduit 16 € (7-17 ans, étudiants, porteurs d'une carte d'invalidité, demandeurs d’emploi et porteurs d'un Pass Education - sur présentation d'un justificatif de moins de 6 mois)

Share
Share
EXHIBITION
Nicolas de Staël in Provence
From 27 April to 23 September

Presenting 71 paintings and 26 drawings from prestigious international public and private collections, the exhibition focuses—for the first time and exclusively—on the development of Nicolas de Staël’s work during his Provençal period, between July 1953 and June 1954.

Nicolas de Staël’s Provençal period was an important turning point in the painter’s life and work. Between July 1953 and June 1954, the artist drew new inspiration from Provence. His discovery of the midday Provençal sun, the exceptional beauty of the landscapes, his love affair with a woman, and the intense experience of solitude that enabled him to produce works for his future exhibition at the Paul Rosenberg Gallery in New York were all experiences that nourished his imagination and the incredible pace of his artistic work. Nicolas de Staël’s international fame grew in the heart of Provence. 

In Lagnes (July 1953), he attained his quest for light in his work. The landscape motifs were depicted faithfully and with greater observation of the light as it changed during the day. In August, the painter travelled to Sicily. His exploration of the landscapes, archaeological sites, and museums enabled him, when he returned to Lagnes, to begin working on a series of paintings—some of the most significant works in his career—, based on notes made in his sketchbooks at Agrigento, Ragusa, Syracuse, Catania, Taormina, and Fiesole. During this period, his interest in nude studies found complete expression in the large-scale paintings of figures and nudes that interacted with the landscapes. 

In 1954, following a year of intensive work, the painter was confident that he had done his best. When he was preparing for his exhibition in New York, he wrote to Paul Rosenberg: ‘What I’ve given you should ensure that you can hold the finest ever exhibition of my work.’ The exhibition ‘Nicolas de Staël in Provence’ highlights the summit of Staël’s pictorial work. In these works close observation resulted in highly innovative representations of nature.

Visuel bandeau : Nicolas de Staël, Agrigente (detail), 1953-54, oil on canvas, Private collection - Courtesy Lefevre Fine Art, Londres © Adagp Paris, 2018

Share

L'équipe du projet artistique

Commissariat

Gustave de Staël was born in 1954, in Paris. After studying architecture for two years, he began to practise painting and engraving, collaborating on books for bibliophiles. In 1991, he became head of the Association for the Promotion of the Arts at the Hôtel de Ville of Paris where, for fourteen years, he organised concerts and curated around thirty exhibitions in the Salle Saint-Jean. In 2005, he became head of the French Institutes in northern Morocco, Tangier, and Tétouan. At the end of his mission, he decided to divide his time between Paris and Tangier and devote himself once again to painting, alternating between watercolours outdoors, drawings, and paintings. Over the last ten years, he has also been co-publisher at the Tangier-based publishing house Khbar Bladna. He has held two exhibitions on Nicolas de Staël: an exhibition in the Salle Saint-Jean in 1994 and a retrospective at the State Hermitage Museum in 2003, on the occasion of Saint Petersburg’s 300th anniversary.

Marie du Bouchet was born in 1976. She holds a master’s degree in philosophy on Husserl phenomenology. After collaborating on the exhibition ‘Paris sous le ciel de la peinture’, organised by Gustave de Staël at the Hotel de Ville in Paris in 2000, she became a radio producer (France Culture, as of 2001) of the programme Surpris par la nuit, directed by Alain Veinstein. She has produced many documentaries on painting and the history of art. In 2003, she wrote a monograph on Nicolas de Staël, Nicolas de Staël, Une illumination sans precedent, as part of Gallimard’s ‘Découvertes’ collection. Since 2011, she has been a member and coordinator of the Comité Nicolas de Staël.

Programmation

Appointed head of cultural programming and exhibitions for Culturespaces in 2017, Beatrice Avanzi is in charge of the Musée Jacquemart-André, the Musée Maillol and the Hôtel de Caumont-Center d’Art. As conservator of the Musée d’Orsay’s painting department since 2012, she curated major exhibitions such as The Douanier Rousseau - Archaic Candour or Beyond the Stars. The mystical landscape from Monet to Kandinsky.

Agnès Wolff, head of exhibitions, Cecilia Braschi, exhibitions manager at the Hôtel de Caumont-Centre d’Art and Sophie Blanc, régisseur at Culturespaces, have also played an important role in the organization and realization of this exhibition.

Mobile and tablet app

The official application of the exhibition offers a guided tour of the exhibition with the 23 audio commentaries, reproduced in full screen definition.  
Rate: €2,99

Available on AppStore 
> Available on Google Play

OPENING TIMES  

The Art Centre is open every day from 10am to 7pm. Late night opening on Fridays until 8.30pm. Last entrance 30 minutes before closing.
The cultural gift shop is open during the art centre’s opening hours.
The Café Caumont is open from 11.30am to 7pm. Last entrance 30 minutes before closing.

 


RATES  

Full rate: €14 
Reduced rate: €10 (7-17, students, unemployed, disabled visitors, Education Pass and City PASS Aix-en-Provence holders - on presentation of valid written proof)
Family offer: €42 (for 2 adults and 2 children aged 7-17 years old)
Free for children under the age of 7, ICOM, ICOMOS and SNELAC Cards-Holders and journalists (on presentation of valid written proof)

Visitors aids

- Booklet: €1
- Activity book for children: free
- Audio guide: €3
- Exhibition's app: €2,99 
- Art centre's app: free

 


ACCESS  

The Caumont Art Centre is located 1 min from the cours Mirabeau.
By car: motorway A7, A46 and A8 (Paris, Lyon, Nice), A54 and A9 (Montpellier, Nîmes, Arles).
By train: Aix-en-Provence and Marseille stations.
By plane: Marseille-Provence airport.

Share

EXPOSITION
Nicolas de Staël en Provence
Du 27 avril au 23 septembre

A travers 71 peintures et 26 dessins provenant de prestigieuses collections internationales publiques et privées, cette exposition se concentre, pour la première fois et de manière exclusive, sur le développement de l’œuvre de Nicolas de Staël lors de son séjour en Provence, entre juillet 1953 et juin 1954.

La période provençale de Nicolas de Staël marque un tournant essentiel, aussi bien dans sa vie que dans son œuvre. Entre juillet 1953 et juin 1954, l’artiste y puise une nouvelle source d’inspiration.

La découverte de la lumière du Midi, la beauté exceptionnelle de ce pays, la rencontre amoureuse d’une femme et l’épreuve de la solitude qui lui permet de répondre à sa future exposition à New York à la galerie Paul Rosenberg, sont autant d’expériences qui nourrissent son imaginaire et le rythme spectaculaire de sa production artistique. La renommée internationale de Nicolas de Staël prend son élan au cœur de la Provence.

À Lagnes, en juillet 1953, le regard du peintre s’intensifie. Les paysages sont saisis au plus près de leur motif avec une attention portée sur l’évolution de la lumière au fil de la journée. En août, le peintre voyage jusqu’en Sicile. Son appréhension des paysages, des sites archéologiques et des musées, lui permet, une fois de retour à Lagnes, de mettre en chantier une série de tableaux parmi les plus importants de sa carrière, notamment à partir des notes prises dans ses carnets à Fiesole, Agrigente, Selinonte et Syracuse. À la même époque, son intérêt pour l’étude du nu trouve son expression la plus accomplie dans les grands tableaux de figures et de nus qui dialoguent souvent avec le paysage.

Au terme de cette année intense de travail, le peintre a la certitude, en 1954, d’avoir donné le maximum de sa force. Préparant son exposition à New-York, il écrit à Paul Rosenberg : « Je vous donne là, avec ce que vous avez, de quoi faire la plus belle exposition que je n’ai jamais faite. » L’exposition Nicolas de Staël en Provence rend compte des plus hautes envolées picturales du peintre. Ici, la précision d’un regard révèle la nature dans son expression la plus inventive.

Visuel bandeau : Nicolas de Staël, Agrigente (détail), 1953-54, huile sur toile, CR 750, Collection particulière - Courtesy Lefevre Fine Art, Londres © Adagp Paris, 2018

Share

L'équipe du projet artistique

Commissariat

Gustave de Staël est né en 1954, à Paris. Il est le quatrième enfant de Nicolas de Staël. Après deux ans d’école d’architecture, il se met à peindre puis à graver. En 1991, il prend la direction de l’Association pour la Promotion des Arts à l’Hôtel de Ville de Paris où pendant quatorze ans, il est le commissaire d’une trentaine d’expositions pour la Salle Saint-Jean. Après avoir dirigé les Instituts français du nord du Maroc, Tanger et Tétouan, il décide de partager son temps entre Paris et Tanger et de se consacrer à nouveau à la peinture où il travaille en alternance aquarelles sur le motif, dessins et peintures. Depuis dix ans, il est également coéditeur des éditions tangéroises Khbar Bladna. Sur Nicolas de Staël, il a réalisé l’exposition de la Salle Saint-Jean en 1994 ainsi que la rétrospective au Musée National de l’Ermitage en 2003, à l’occasion du tricenten aire de Saint-Pétersbourg.

Marie du Bouchet est née en 1976. Elle est titulaire d’une maîtrise de philosophie sur la phénoménologie de Husserl. Après avoir collaboré à l’exposition Paris sous le ciel de la peinture organisée par Gustave de Staël à l’Hôtel de ville de Paris en 2000, elle devient productrice à la radio, sur France Culture, à partir de 2001, pour l’émission Surpris par la nuit dirigée par Alain Veinstein. Elle produit de nombreux documentaires sur la peinture et l’histoire de l’art. En 2003, elle écrit la monographie Nicolas de Staël, Une illumination sans précédent dans la collection Découvertes Gallimard. Depuis 2011 elle est membre et coordinatrice du Comité Nicolas de Staël.

Programmation

Nommée directrice de la programmation culturelle des expositions de Culturespaces en 2017, Beatrice Avanzi est notamment en charge du Musée Jacquemart-André, du Musée Maillol et de l’Hôtel de Caumont-Centre d’Art. En tant que conservatrice du département des peintures du musée d’Orsay depuis 2012, elle avait assuré le commissariat d’expositions majeures telles que Le Douanier Rousseau - L’innocence archaïque ou Au-delà des étoiles. Le paysage mystique de Monet à Kandinsky.

A ses côtés, Agnès Wolff, responsable de la production culturelle, Cecilia Braschi, responsable des expositions pour l’Hôtel de Caumont-Centre d’Art, et Sophie Blanc, régisseur des expositions chez Culturespaces.

Application smartphone et tablette

Cette application vous permet de découvrir les plus belles œuvres de l’exposition grâce à 23 commentaires d'oeuvres et la bande-annonce de l'exposition. Profitez d’une visite en très haute définition avec une profondeur de zoom exceptionnelle.
Tarif : 2,99 €

Disponible sur l’AppStore 
> Disponible sur Google Play

HORAIRES  

Le Centre d'Art est ouvert tous les jours de 10h à 19h. Nocturnes le vendredi jusqu'à 20h30. Dernière entrée 30 minutes avant la fermeture.
La Librairie-boutique culturelle est ouverte aux horaires du centre d'art.
Le Café Caumont est ouvert de 11h30 à 19h. Dernier accès 30 minutes avant la fermeture.

 


TARIFS  

Plein tarif : 14 € 
Tarif réduit : 10 € (7-17 ans, étudiants, titulaires d'une carte d'invalidité, demandeurs d’emploi, porteurs du Pass Education et du City PASS Aix-en-Provence - sur présentation d'un justificatif de moins de 6 mois)
Tarif famille : 42 € (pour 2 adultes et 2 enfants de 7 à 17 ans)
Gratuit pour les enfants de moins de 7 ans, les détenteurs d'une carte ICOM, ICOMOS ou SNELAC et les journalistes (sur présentation d'un justificatif de moins de 6 mois)

Aides à la visite

- Dépliant de l'exposition : 1 €
- Livret-jeux enfant de l'exposition : gratuit
- Audioguide de l'exposition : 3 €
- Application smartphones et tablettes de l'exposition : 2,99 € 
- Application smartphones et tablettes "Hôtel de Caumont" : gratuit

Coffrets cadeaux

- Coffret Privilège à 40 € (invitation coupe-file à l'exposition + déjeuner)
- Coffret Prestige à 65 € (invitation coupe-file à l'exposition + déjeuner + une édition hors-série) 
- Coffret Prestige duo à 120 €
> Plus d'infos
> Acheter mon coffret cadeau

 


ACCÈS  

L'Hôtel de Caumont se situe à 1 min à pied du cours Mirabeau.
En voiture : autoroute A7, A46 et A8 (Paris, Lyon, Nice) A54 et A9 (Montpellier, Nîmes, Arles).
En train : gare TGV d’Aix-en-Provence et Marseille.
En avion : aéroport international de Marseille-Provence.

Share

Musical dinner FULL
Saturday 24 Marchy at 7.30pm

At 7:30pm, we invite you to experience an exceptional evening in the salons of the Hôtel de Caumont, where you can enjoy a dinner during which operatic songs are sung at your table! Two young opera singers accompanied by piano move from table to table and sing, either solo or in a duet, excerpts from great operatic songs: Carmen, Don Giovanni, Tosca, The Magic Flute, La Bohème, and so on.  

A new exciting and flavourful experience!

On the menu

Tuna and sea bream tartar, dorade sepia ink biscuit
**
Seven-Hour Leg of Lamb with tomato confit and truffle mashed potatoes
**
Chocolate and raspberry dessert

Practical information 

Price: €90 per person (not including drinks) - FULL

Should you require any additional information, you can contact us on +33 (0)4 42 16 43 84 or at this address restaurant@caumont-centredart.com

Share
Share
POUR LES ENFANTS
Visites-ateliers
Les lundis, mardis, mercredis et jeudis, du 9 juillet au 30 août

Pendant les vacances d'été, du 9 juillet au 30 août à 10h, nous proposons des visites-ateliers sur l’exposition "Nicolas de Staël en Provence" pour vos enfants de 6 à 11 ans. La découverte de la lumière du midi, la conscience de son environnement proche et l’expérience intense de la solitude sont autant d’expériences qui nourrissent l’imaginaire de Nicolas de Staël. Après une visite ludique de l’exposition, la médiatrice culturelle accompagnera les enfants dans leur réalisation plastique. Ils fabriqueront un souvenir en s’inspirant du travail de l’artiste : Nicolas de Staël.

Au programme, 4 thématiques

Les lundis : Les dessins de mon carnet de voyage

Pendant ses voyages, Nicolas de Staël réalise des dessins graphiques au feutre dont la ligne et le trait structurent l'espace et créent le "squelette" du paysage. Après la visite, munis de feuilles de calque, les enfants dessineront à grands traits rapides des paysages. Puis, ils réaliseront un carnet de voyage.
Âge conseillé : de 8 à 11 ans 
Dates : 9, 16, 23 et 30 juillet / 6, 13, 20 et 27 août. 

Les mardis : Jeu de découpes et compositions

Après la visite de l'exposition, les enfants réaliseront une composition en suivant les pas de Nicolas de Staël. La médiatrice culturelle leur remettra des feuilles colorées que les enfants déchireront. Ensuite, après les avoir assemblées, ils créeront une œuvre composée de grands aplats monochromes, subtilement déclinés en plusieurs couleurs et séparés par une ligne blanche.
Âge conseillé : de 8 à 11 ans
Dates : 10, 17, 24 et 31 juillet / 7, 14, 21 et 28 août

Les mercredis : Carte pop-up : oeuvre de Nicolas de Staël colorée en 3D

Nicolas de Staël aime les couleurs pures et les utilise avec beaucoup de liberté : ses arbres sont bleus, ses ciels verts ou rouges. Après la visite, les enfants réaliseront une carte pop ‘up en s'inspirant de la manière de peindre de Nicolas de Staël.
Âge conseillé : de 6 à 11 ans
Dates : 11, 18 et 25 juillet / 1er, 8, 15, 22 et 29 août

les jeudis : La couleur juste et vibrante : vues maritimes

Pendant son séjour en Provence, Nicolas de Staël se rend régulièrement dans les villes de Marseille et de Martigues. Il y peint des paysages de mer, en utilisant les couleurs de plus en plus librement. Après la visite, les enfants s'initieront à l'art moderne. En s'inspirant des vues maritimes du peintre, les enfants seront invités à créer sur un support papier, à l'aide de pochoirs, un paysage marin. 
Âge conseillé : de 6 à 11 ans
Dates : 12, 19 et 26 juillet / 2, 9, 16, 23 et 30 août

Informations pratiques

Du 9 juillet au 30 août à 10h, les lundis, mardis, mercredis et jeudis.
Durée : 45 minutes de visite commentée + 45 minutes d'atelier
Tarif : 13 €

> Places limitées, pensez à réserver vos billets en ligne

Share
Share
EXHIBITION
Botero: a dialogue with Picasso
From 24 November 2017 to 11 March 2018

80 masterpieces of Botero and Picasso!

The exhibition « Botero, dialogue avec Picasso » (« Botero: a dialogue with Picasso »), which will be held at the Hôtel de Caumont in Aix-en-Provence from 24 November 2017 to 11 March 2018, will present the Colombian master’s rich oeuvre from a unique perspective, which explores his artistic affinities with Pablo Picasso. Sixty works by Botero (oils, works on paper, and sculptures) will be complemented by twenty major works by Picasso, originating from the collections in the Musée National Picasso-Paris and the Museo Picasso in Barcelona.

Despite very different origins, lives, and careers, the two great artists share common geographical and cultural points of reference. In his youth, Fernando Botero (born in 1932) took an interest in the work of Pablo Picasso (1881–1973); he admired his rich palette and the monumentality and sensuality of the forms. But Botero particularly admired Picasso’s ‘nonconformism’ (sic). In both artists’ works, the distortion of the human body and volumes corresponds to a resolutely subjective view of reality. It also reflects a radically modern approach in the history of figurative art, which is at the root of each artist’s unique artistic language.

The respective careers of Botero and Picasso are characterised by a fundamental questioning of painting and art. At the Hôtel de Caumont, the exhibition ‘Botero, dialogue avec Picasso’ (‘Botero: a dialogue with Picasso’) provides an overview of the themes they tackled in their work, as visitors move from one room to the next :
- Portraits and self-portraits,
- The influences of the masters who preceded them in the history of art,
- Still lifes,
- Nudes,
- Representations of major historical and political events,
- Bullfighting,
- The world of the circus,
- Music and dance.

Among the major works are Botero’s diptych After Piero della Francesca (1998), the monumental Pear (1976), Pierrot (2007), and La Fornarina, After Raphael (2008); and also The Acrobat (1930), The Village Dance (1922), and Massacre in Korea (1951) by Pablo Picasso, and his interpretation of Velázquez’s Las Meninas (1957).

In addition to the paintings, the exhibition will present several sculptures by Botero, including his imposing Horse (1999), and twenty drawings by the two artists. A medium that was widely used by the two artists, the drawings will enable visitors to discover a less well-known aspect of Botero’s oeuvre and a more personal side of his artistic work.

« You cannot finish something if you do not begin. You have to finish something you have started, and take risks. In that regard, there is no better example than Picasso. » Botero

---------------------------

Conçue et réalisée par Culturespaces, avec le commissariat de Cecilia Braschi et le soutien exceptionnel du Musée national Picasso-Paris. Cette exposition fait partie du projet Picasso-Méditerranée.

 

With the support of Société Marseillaise de Crédit


 

Share
Share

EXPOSITION
Botero, dialogue avec Picasso
Du 24 novembre 2017 au 11 mars 2018

Du 24 novembre 2017 au 11 mars 2018 à l’Hôtel de Caumont d’Aix-en-Provence, l’exposition Botero, dialogue avec Picasso présente la riche production du maître colombien sous un angle inédit qui explore ses affinités artistiques avec Pablo Picasso. A la soixantaine d’oeuvres de Botero (huiles, oeuvres sur papier, sculptures) font écho une vingtaine d’oeuvres majeures de Picasso, issues notamment des collections du Musée national Picasso-Paris et du Museu Picasso de Barcelone.

Malgré des origines éloignées, des histoires et des trajectoires différentes, ces deux grands artistes partagent des références géographiques et culturelles communes. Dès sa jeunesse, Fernando Botero (né en 1932) a observé l’oeuvre de Pablo Picasso (1881-1973), dont il admire la riche palette, la monumentalité et la sensualité des volumes. Mais Botero admire plus encore le « non conformisme » (sic) de Picasso. Chez les deux artistes, la déformation des corps et des volumes correspond à un regard résolument subjectif sur la réalité. Elle traduit aussi une posture radicalement moderne dans l’histoire de la figuration, à l’origine chez chacun d’entre eux d’un langage artistique inimitable, propre à chacun.

Les carrières respectives de Botero et de Picasso sont traversées par des interrogations majeures sur la peinture et sur l’art. A l’Hôtel de Caumont, l’exposition Botero, dialogue avec Picasso propose de parcourir de salle en salle des thématiques qu’ils se sont appropriées : Le portrait et l’autoportrait / Les appropriations de l’histoire de l’art / La nature morte / Le nu / L’artiste face aux grands événements historiques et politiques / La corrida / Le monde du cirque / La musique et la danse. 

Parmi les oeuvres phares, on peut citer le dyptique de Botero D’après Piero della Francesca (1998), la gigantesque Poire (1976), le Pierrot (2007) ou La Fornarina, d’après Raphaël (2008) de Botero ; mais aussi L’Acrobate (1930), La danse villageoise (1922), Massacre en Corée (1951) de Pablo Picasso ou encore son interprétation des Ménines de Velázquez, de 1968.

En parallèle aux peintures, l’exposition présentera quelques sculptures de Botero dont son imposant Cheval (1999), ainsi qu’une vingtaine de dessins des deux artistes. Technique largement exploitée par les deux artistes, le dessin permet de découvrir un aspect moins connu de l’oeuvre de Botero et un côté plus intime de sa pratique artistique.

Conçue et réalisée par Culturespaces, avec le commissariat de Cecilia Braschi et le soutien exceptionnel du Musée national Picasso-Paris. Cette exposition fait partie du projet Picasso-Méditerranée.

 

Elle bénéficie du soutien de la Société Marseillaise de Crédit.


Share
Share

LOUNGE EVENINGS
Jazz Concerts
From 16 June to 15 September

Enjoy jazz concerts in the gardens of the Café Caumont! 

Programme

Saturday 16 June: Prezzaj 
Saturday 23 June: Mariannick Saint-Ceran Trio 
Saturday 30 June: M’Co LiveMusic

Wednesday 4 July: Andrea Caparros Quartet 
Saturday 7 July: Perrine Mansuy & Emma Trio 
Wednesday 11 July: Helios Libre 
Saturday 14 July: Jazz Roads 
Wednesday 18 July: Cécile André Quartet 
Saturday 21 July: Time for jazz 
Wednesday 25 July: M’Co LiveMusic
Saturday 28 July: So Jazz

Wednesday 1st August: Nadine Cohen 
Saturday 4 August: Perrine Mansuy & Emma Trio 
Wednesday August: Mariannick Saint-Ceran Trio 
Saturday 11 August: Karolina Hartian 
Wednesday 15 August: Time for jazz 
Saturday 18 August: Cécile André Quartet 
Wednesday 22 August: Swing Cockt'Elles 
Saturday 25 August: Jazz Roads 
Wednesday 29 August: Acoustic

Saturday 1st September: So Jazz 
Saturday 8 September: Prezzaj 
Saturday 15 September: Helios Libre

Practical information

In June and September: every Saturday from 7.30pm 
In July and August: every Wednesday and Saturday from 7.30pm

Single rate: €20 (concert + glass of champagne): 20 €
Booking online. 

Share
Share

Pages