Aller au contenu principal

Exposition

Max Ernst

Mondes magiques, mondes libérés

Cette année, l’Hôtel de Caumont-Centre d’art consacre son exposition d’été au génie de Max Ernst (1891-1976). Artiste érudit et prodigieux expérimentateur, Max Ernst traverse le siècle des avant-gardes avec une insatiable soif de création et laisse derrière lui une œuvre complexe et très personnelle. Artiste associé au groupe dada et au surréalisme, il suit un itinéraire personnel en se détachant des modalités du groupe et réalise des œuvres visionnaires et pleines de lucidité. À travers près de 120 œuvres, cette exposition revient sur les traces de ce génie créateur en tant que personnalité libre et singulière, et met notamment à l’honneur le lien étroit qu’il entretenait avec la nature, le jeu, la magie et la liberté.

Si la portée de son œuvre reste encore méconnue du grand public, l’extravagance et la polysémie de la production de Max Ernst sont impressionnantes. Né en Allemagne, il crée en 1919 une communauté Dada à Cologne avant de rejoindre Paris où il participe dès le départ au développement du surréalisme d’André Breton. Il crée de nombreux collages et invente de nouvelles techniques, comme le frottage - qui consiste à passer une mine de plomb sur un papier posé sur des surfaces rugueuses. Après avoir été interné au début de la Seconde Guerre mondiale non loin de l’Hôtel de Caumont (au Camp des Milles d’Aix-en-Provence), Max Ernst fuit la France et se réfugie aux Etats-Unis. Il rentrera en France en 1953 et continuera de travailler intensément la peinture, le dessin, la sculpture et l’orfèvrerie.

Max Ernst n’aura eu de cesse de se réinventer tout au long de sa carrière. Son œuvre est nourrie de philosophie, de psychanalyse, de science, d’alchimie, de l'histoire de l’art, de littérature et de poésie. Cette exposition se concentre sur les grands thèmes des mondes créés par Max Ernst en illustrant la récurrence des thématiques qui traversent son œuvre. Une section centrale de l’exposition fait recours aux quatre éléments – l’eau, l’air, la terre et le feu – qui, selon la tradition philosophique ancienne et l’alchimie, composent l’ensemble de la matière du monde naturel.

L’univers de l’artiste déconcerte et étonne. Grand intellectuel et artiste humaniste – au sens néo-Renaissance du terme -, il défie continuellement la perception en combinant la logique et l’harmonie formelle avec des énigmes insondables, tandis que l’onirisme et le fantastique coexistent pour créer des paysages aux mystères impénétrables. Forêts de pierres, animaux chimères, masques incarnés ou oiseaux anthropomorphes, la beauté énigmatique et parfois même ironique des œuvres de Max Ernst nous plonge dans l’extravagance de ses mondes, magiques et libérés.

Cette exposition bénéficie notamment de prêts exceptionnels du Centre Pompidou, de la Tate, du Guggenheim Venise, du Musée Cantini, du Max Ernst Museum de Brühl et de nombreux collectionneurs privés souhaitant garder leur anonymat.

Cette exposition a été produite en collaboration avec Madeinart.

L'équipe

Commissariat

Martina Mazzotta est historienne de l’art, auteure et conférencière ayant fait des études de philosophie. Élevée dans l’atmosphère artistique de la maison d’édition et de la fondation Mazzotta à Milan, elle a étudié en Allemagne et vit aujourd’hui à Londres, où elle est chercheuse associée au Warburg Institute/UCL. Elle a mené en tant que commissaire de nombreuses expositions, en Italie et à l’étranger, qui ont eu un impact considérable sur la recherche autour de Kandinsky, Ciurlionis, Cage, Dubuffet, Ernst et le surréalisme, ainsi que des projets d’art contemporain qui ont été salués par l’obtention de prix. Ses travaux de recherche sont axés sur les cabinets de curiosité de la Renaissance tardive et leurs héritages à travers les siècles. Cette exposition est sa seconde collaboration avec Jürgen Pech, aux côtés duquel elle a déjà partagé le commissariat lors de la rétrospective Max Ernst à Milan présentée du 4 octobre 2022 au 26 février 2023.

Dr. Jürgen Pech exerce en tant que commissaire d’expositions depuis 1984 sur ces thèmes principaux de recherche que sont le modernisme classique, l’art contemporain et la photographie. Il reçut le prix du commissaire 2019 pour l’exposition et le catalogue « Ruth Marten – Dream Lover ». Directeur scientifique et conservateur en chef du musée Max Ernst à Brühl de 2005 à 2021, il co-écrit depuis 2007 le catalogue raisonné de l’œuvre de Max Ernst.
Publications (sélection) : « Max Ernst – Portraits photographiques et documents » 1991, « Max Ernst – Mondes graphiques » 2003, « Max Ernst –Œuvres sculpturales » 2005, « Max Ernst – D-paintings. Voyage dans le temps de l’amour » 2019, « Créatures animales surréalistes » 2021.

Scénographie

Hubert le Gall, designer français, créateur et sculpteur d’art contemporain, réalise des scénographies originales pour de nombreuses expositions, notamment à l’Hôtel de Caumont - Centre d’art : « Joaquín Sorolla, Lumières espagnoles » (2020), « Hokusai, Utamaro, Hiroshige, les Grands Maîtres du Japon, Collection Georges Leskowicz » (2019), « Chefs d’œuvre du Guggenheim, de Manet à Picasso, la Collection Thannhauser » (2019), « Nicolas de Staël en Provence » (2018), « Sisley, l’impressionniste » (2017).

Production et réalisation

Emmanuelle Lussiez, Directrice des expositions de Culturespaces ; Milly Passigli, Directrice Déléguée de la Programmation des expositions ; Madeleine Balansino, Responsable des expositions de l’Hôtel de Caumont-Centre d’Art ; Livia Lérès et Domitille Sechet pour l’iconographie au sein de Culturespaces.

Réserver un billet

Exposition

Tous les jours de 10h à 19h.

 

Dernière admission 30 minutes avant la fermeture du musée.

Tarifs

Visite du musée + exposition

Plein tarif

14,5€
Tarif sénior (plus de 65 ans) 13,5€
Tarif réduit (étudiants, porteurs du Pass Education et demandeurs d’emploi) 11,5€
Tarif jeune (7-25 ans) 10€

Tarif famille (2 adultes et 2 enfants de 7 à 25 ans)

43€
Espace Presse

Max Ernst, Mondes magiques, mondes libérés

Accéder à l'Espace Presse

L'application de visite

Pour les visiteurs munis d'un smartphone, téléchargez dès maintenant l'application de visite sur votre mobile et profitez de 2 parcours : 

  • Le parcours « Collection permanente » contient 35 minutes de visite commentée pour partir à la découverte de Caumont - Centre d'Art et de ses plus belles œuvres. Parcours gratuit. 
  • Le parcours « Exposition temporaire » vous permet de découvrir les œuvres majeures de l’exposition grâce à une vingtaine de commentaires audio. Parcours payant 2,49 €

Disponible sur l'App Store
Disponible sur Google Play

Visites commentées

Tous les jours à 17h, nos médiatrices vous proposent une découverte des œuvres de Max Ernst.

> Réserver en ligne

Galerie photo

Les partenaires