Aller au contenu principal

Exposition

Mucha

Maître de l’Art Nouveau

Organisée en collaboration avec la Fondation Mucha, Caumont - Centre d'Art consacre cette année son exposition d’hiver au grand maître de l’Art Nouveau, Alphonse Mucha (1860-1939). Cet artiste prolifique et visionnaire a révolutionné le rapport à l’art de ses contemporains en appliquant son esthétique, si caractéristique, à de multiples domaines comme les affiches, la publicité, la décoration intérieure ou encore le théâtre de la Belle Époque. À travers près de 120 œuvres provenant de la Fondation Mucha, cette exposition met en lumière toute la splendeur et l’évolution du style Mucha où mysticisme, symbolisme, identité slave et beauté se côtoient.

Né à Ivančice en actuelle République tchèque, Alphonse Mucha grandit dans une province slave de l’Empire austro-hongrois avant de rejoindre Paris en 1887, après une formation académique à l’École des Beaux-Arts de Munich. C’est au cours de ces années de jeunesse qu’il se construit une conscience politique engagée où l’affirmation de l’identité des peuples slaves occupe une place centrale. À Paris, où le mysticisme fin-de-siècle fascine les cercles artistiques, Alphonse Mucha devient le grand affichiste que l’on connaît grâce à sa rencontre providentielle avec la « Divine » Sarah Bernhardt. Le phénomène Mucha va alors conquérir le tout Paris et s’exporter à l’international jusqu’à s’imposer comme une figure majeure de l’esthétique de l’Art Nouveau, caractéristique de l’époque. Pourtant, les véritables ambitions de cet artiste sont toutes autres : Alphonse Mucha, qui se veut plus engagé, aspire à créer des œuvres aux desseins plus nobles afin de mettre son art au service de la fraternité universelle. Franc-maçon actif et ardent défenseur du peuple slave, Mucha développera toute sa vie un art qui se veut « libérateur », en lui donnant une identité à la fois tchèque, slave, mais aussi humaniste.

Cette exposition a pour but de montrer non seulement comment l’œuvre de Mucha, mêlant différentes esthétiques, est fondamentalement engagée, mais aussi comment l’usage et l’appel de la beauté sont empreints de symbolisme et de mysticisme. Mucha, pour qui l’art revêt un caractère universel, tente d’affirmer ses intentions artistiques dans son œuvre. Outre l’évolution du style graphique de Mucha et l’inspiration mystique de son langage visuel, l’exposition met à l’honneur la pensée engagée de l’artiste en tant qu’élément constitutif de ses œuvres empreintes de beauté et d’harmonie.

À côté des œuvres les plus appréciées de l’époque révélant Mucha en tant que plus grand représentant de l’Art nouveau (comme les célèbres affiches publicitaires dont celles réalisées pour Sarah Bernhardt ainsi que les fameux panneaux décoratifs), vous pourrez admirer les peintures de l’artiste, rarement montrées, à travers une lecture symboliste et allégorique. L’exposition révèle également son travail méconnu de la photographie, à la fois dans son studio du Paris fin-de-siècle mais aussi à travers les photographies documentaires et de mises en scène qu’il a produites dans le cadre de ses recherches pour sa série de peintures monumentales à la gloire de l’histoire de son peuple L’Épopée slave.

L'équipe

Commissariat

Tomoko Sato est conservatrice de la Fondation Mucha depuis 2007. Auparavant, elle a travaillé au Barbican Centre (Art Gallery) de Londres pendant 20 ans et a organisé un large éventail d’expositions sur l’art, l’architecture et le design de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, ainsi que sur la photographie, notamment « Japan and Britain : An Aesthetic Dialogue 1850-1930 » (1991-92) ; « The Wilde Years : Oscar Wilde and the Art of His Time » (2000), « Nobuyoshi Araki : Self, Life, Death » (2005) et « Alvar Aalto through the Eyes of Shigeru Ban » (2007). En tant que conservatrice de la Fondation Mucha, elle supervise des projets de recherche et d’exposition sur Alphonse Mucha à l’international, comme au Complesso del Vittoriano de Rome « Alphonse Mucha » (2016), au musée du Luxembourg de Paris « Alphonse Mucha » (2018/2019), au musée départemental breton de Quimper « Alphonse Mucha - La Beauté Art Nouveau » (2021), au North Carolina Museum of art de Raleigh « Alphonse Mucha : Art Nouveau Visionary » et au Guardian Art Center de Beijing « Timeless Mucha : The Magic of Line » (2022/2023). Afin d’enrichir l’image familière d’artiste affichiste de l’Art nouveau de l’artiste, Tomoko Sato est également l’auteur de plusieurs ouvrages majeurs : Alphonse Mucha: The Artist as Visionary (2015 : Taschen, Cologne) ; Alphonse Mucha: Art Nouveau to Utopia (2016 : Skira, Milan), Alphonse Mucha Photographs (2018 : Mucha Foundation, Prague) et Le Pater : Le Grand Œuvre d’Alphonse Mucha (2023 : Éditions de la Réunion des musées nationaux-Grand Palais, Paris).

La Fondation Mucha

La Fondation Mucha a été créée en 1992 par le petit-fils et la belle-fille d’Alphonse Mucha, John Mucha et Géraldine Thomsen Mucha. La Fondation Mucha a pour but de protéger et préserver la collection de la Famille Mucha, la plus grande et la plus complète collection d’œuvres de Mucha au monde, ainsi que de promouvoir l’héritage artistique de l’artiste. Au fil des ans, la Fondation Mucha a organisé plus de 90 expositions à travers le monde, au cours desquelles plus de 6 500 000 visiteurs ont fait connaissance non seulement de l’œuvre d’Alphonse Mucha, mais aussi de la culture tchèque. La Fondation Mucha, dont le président est John Mucha, est reconnue internationalement comme faisant autorité sur la vie et l’œuvre d’Alphonse Mucha.

Production et réalisation

Emmanuelle Lussiez, Directrice des expositions de Culturespaces ; Milly Passigli, Directrice Déléguée de la Programmation des expositions ; Madeleine Balansino, Responsable des expositions de l’Hôtel de Caumont-Centre d’Art ; Livia Lérès et Domitille Sechet pour l’iconographie au sein de Culturespaces.

Scénographie

Hubert le Gall, designer français, créateur et sculpteur d’art contemporain.

Réserver un billet

Exposition

Du 17 novembre 2023 au 24 mars 2024
Tous les jours de 10h à 18h.

 

Dernière admission 30 minutes avant la fermeture du musée.

Tarifs

Visite du musée + exposition

Plein tarif

14,5€
Tarif sénior (plus de 65 ans) 13,5€
Tarif réduit (étudiants, porteurs du Pass Education et demandeurs d’emploi) 11,5€
Tarif jeune (7-25 ans) 10€

Tarif famille (2 adultes et 2 enfants de 7 à 25 ans)

43€
Espace Presse

Mucha, Maître de l’Art Nouveau

Accéder à l'Espace Presse

L'application de visite

Pour les visiteurs munis d'un smartphone, téléchargez dès maintenant l'application de visite sur votre mobile et profitez de 2 parcours : 

  • Le parcours « Collection permanente » contient 35 minutes de visite commentée pour partir à la découverte de Caumont - centre d'Art et de ses plus belles œuvres. Parcours gratuit. 
  • Le parcours « Exposition temporaire » vous permet de découvrir les œuvres majeures de l’exposition grâce à une vingtaine de commentaires audio. Parcours payant 2,49 €

Disponible sur l'App Store
Disponible sur Google Play

Galerie photo

Les Mécènes

Mercadier

Les partenaires